fbpx

Hello tout le monde !

Aujourd’hui je vais vous parler d’une matière que j’affectionne particulièrement et sans laquelle je ne pourrais réaliser mon activité : le cuir !

Le cuir est une matière première noble et naturelle, qui est principalement employée dans la production de chaussures, de meubles, d’intérieurs de voitures, de vêtements et de sacs. Environ 500 000 tonnes de cuir sont produites chaque année, soit environ 1,5 milliard m².

Le cuir est un produit naturel, durable et chaud et présente une grande résistance aux déchirures, aux étirements et aux flexions, il résiste au vieillissement et à la température tout en offrant un excellent confort de port. Aucun substitut, cuir synthétique et similicuir ne présentent toutes ses caractéristiques.

Avant de devenir la matière que nous connaissons aujourd’hui, le cuir a été utilisé par nos ancêtres très lointains. Loin d’en faire des sacs ou des portefeuilles, les premiers Hommes utilisaient la peau des bêtes qu’ils chassaient pour se couvrir et se protéger du froid. Peu à peu, le traitement du cuir s’est amélioré avec le temps et les connaissances, la peau est devenue cuir, jusqu’à en devenir une véritable marchandise.

De nos jours, au moins la moitié du cuir produit se transforme en chaussures, environ un quart en habillement et le reste est transformé en articles de maroquinerie, d’ameublement et autres produits de consommation.

Chez AMAND, les peaux utilisées dans la création de nos pièces de maroquinerie sont des cuirs véritables, elles ont été précieusement sélectionnées pour leur belle qualité et leur originalité. Elles sont issues de tanneries françaises et italiennes et proviennent d’animaux élevés à des fins alimentaires et jamais d’animaux chassés pour leur peau.

Les principaux animaux fournisseurs de cuirs sont les bovins (veau, vachette), ovins (agneau, mouton), caprins (chèvres), porcins (porcs), équidés (chevaux), reptiles (serpent, crocodile), poissons (requin, galuchat) … Les diverses familles de cuir offrent des caractéristiques et des propriétés diverses selon l’utilisation et le rendu souhaité.

Nos sacs sont principalement réalisés avec des cuirs de vachette ou de taurillon qui sont des cuirs plutôt solides et résistants, mais aussi de veau qui est un cuir plus souple, au toucher très agréable. Les types de cuir utilisés varient selon la tenue du sac désirée.

Les pièces de petite maroquinerie telles que la pochette La Coquette ou les portes monnaies sont réalisées en cuir d’agneau pour offrir un toucher tout doux et souple.Tandis que nos porte-cartes sont réalisés en cuir de chèvre qui un cuir plus rigide offrant une bonne tenue.

 

Le travail du cuir est un travail long et minutieux qui passe par de nombreuses étapes avant d’obtenir le produit fini. Les peaux sont tout d’abord séchées ou salées pour les conserver puis trempées dans divers solvants pour les traiter. Viens ensuite la phase de tannage qui est une étape majeure dans la transformation du cuir. Le rôle du tanneur est de travailler la peau pour la transformer en cuir fini aux propriétés très diverses grâce à des équipements mécanisés et des produits chimiques. La couleur, le toucher et la souplesse du cuir sont donnés par le re-tannage, la teinture et la nourriture.

Le cuir passe ensuite par de nombreuses phases pour lui donner les aspects finis : séchage, essorage, étirements, assouplissements, ponçage, satinage…

Le produit fini à la suite de toutes ces étapes est un cuir lisse.On peut l’utiliser comme tel, mais on peut aussi appliquer diverses finitions selon le rendu souhaité. Il est possible de réaliser diverses impressions pour donner au cuir différentes variations et un relief spécial comme par exemple un effet grainé ou l’imitation des peaux de certains animaux exotiques.

Le grain original de la peau disparaît lors du processus de transformation de la peau en cuir. Pour en faire un cuir grainé, il faut donc lui appliquer une autre opération appelée le liégeage qui permet de faire remonter un grain naturel sur la fleur du cuir. En fonction du nombre de passages de l’outil, l’aspect grainé obtenu sera plus ou moins fin et se présentera sous une forme ronde, longue ou carrée.

Le cuir se termine par une dernière étape de transformation : le pressage à chaud. À la manière d’un gaufrage, l’utilisation d’une plaque gravée permettra d’imprimer n’importe quel relief, comme par exemple le motif croco  ou python donnant au cuir l’aspect d’une peau exotique.

J’utilise notamment ce type de cuir sur les divers rabats du sac Le Trépidant ou sur certains sacs tels que le Divin Python ou L’Authentique Python.

J’espère que cet article vous a intéressées 😉

Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année !!!

preloader